ImprimerTaille du texteTaille du texteTaille du texte

Isolation

L’isolation des fondations et l'isolation du toit de votre maison lui permettront de résister au froid ou à la chaleur excessive, en maintenant une température confortable, sans facture d’énergie exorbitante. Selon la configuration de votre habitation, ces pertes peuvent être de l’ordre de :

  • 17 % par les murs hors-terre;
  • 15 % par les murs de sous-sol et les planchers de fondation;
  • 11 % par le toit.

Une mauvaise isolation peut également être à l’origine de divers problèmes tels que la présence de planchers ou de murs froids, la formation de condensation au bas des murs ou même de l’apparition de traces de moisissures. L’isolation de votre habitation peut donc faire toute la différence.

En savoir plus sur l'isolation des fondations et l'isolation des toits

Comment isoler et quels types de matériaux choisir?

Il existe divers types de matériaux d’isolation : isolant rigide, en natte, en vrac, injecté et en mousse. Pour être efficace, un matériau d’isolation doit :

  • remplir uniformément la cavité à isoler;
  • résister au transfert de chaleur;
  • être durable;
  • résister à l’humidité (dans certains cas).

La valeur de résistance thermique ou valeur R (RSI, dans le système métrique) indique la performance d’un matériau d’isolation. Plus la valeur R ou RSI est élevée, plus le matériau résiste au transfert de chaleur. De plus, il constitue un bon isolant. Toutefois, peu importe l’isolant choisi, son installation doit être impeccable, puisque la résistance thermique de l’assemblage dans lequel il se trouve en dépend. En plus de tenir compte de sa résistance thermique (R) et du coût qui s’y rattache, le choix d’un isolant doit d’abord et avant tout reposer sur l’usage auquel il est destiné, puisque les matériaux isolants ne sont pas nécessairement adaptés à tous les types d’assemblage. Par exemple, certains matériaux pourraient ne pas convenir à l’isolation d’un sous-sol, mais très bien faire l’affaire pour isoler un entretoit.

Votre habitation est-elle bien isolée?

Vous avez des projets de construction ou de rénovation en vue? Voici quelques points importants à considérer lors de vos travaux :

  • Isolez votre habitation de la cave au grenier pour éliminer les planchers froids, la condensation et la formation de moisissures, tout en contribuant à réduire les coûts de chauffage.
  • Portez une attention toute particulière aux éléments de charpente, lors d’une construction ou de travaux de rénovation, afin de vous assurer que ceux-ci soient recouverts d’un matériau isolant posé en continu sur leur pleine surface.
  • Assurez-vous que l’isolation soit posée en continu de manière à recouvrir tous les joints et jonctions entre les composantes de l’enveloppe, tels que les transitions entre les murs, les plafonds et les planchers en contact avec l’air extérieur, le sol ou un espace non chauffé adjacent.

Des travaux d’isolation bien planifiés et exécutés lors de vos projets de construction ou de rénovation vous permettront d’améliorer votre confort et de réduire votre consommation d’énergie au meilleur coût.

Comment isoler un mur de fondation en béton?

Les paragraphes qui suivent présentent quelques lignes directrices relatives à l’isolation des murs de fondation, selon que l’isolation est effectuée par l’intérieur ou par l’extérieur. Pour de plus amples renseignements à ce sujet, veuillez consulter le document suivant :

Choisir d’isoler par l'intérieur ou par l’extérieur?

Bien qu’elle permette d’améliorer l’efficacité énergétique de l’habitation, l’isolation du mur de fondation par l’intérieur ne permet pas de bénéficier de la masse thermique du béton, en plus de réduire l’espace intérieur (épaisseur de l’isolant).

De plus, en isolant ou en augmentant l’isolation d’un mur de fondation par l’intérieur, on augmente les risques de gel. En ce sens, si le sol est humide et que la fondation se trouve près du niveau de gel du sol, il vaut mieux laisser un espace non isolé à la base du mur de telle manière que la chaleur du bâtiment puisse se transmettre au sol sous-jacent.

Néanmoins, l’isolation par l’intérieur se prête bien aux cas de maisons déjà construites ne nécessitant pas de travaux extérieurs d’excavation, puisqu’il s’agit d’une méthode plus accessible, moins coûteuse et réalisable en toute saison.

Il est à noter que seules les fondations de béton étanches et bien drainées devraient être isolées par l’intérieur. À cet effet, il est important de vérifier la présence de fissures pouvant être à la source d’infiltrations d’eau provenant de l’extérieur. L'humidité causée par la condensation durant l’été se manifeste habituellement par un dépôt noir à la base du mur, alors que les infiltrations venant de l'extérieur peuvent être détectées par l'apparition de traces blanchâtres (sels minéraux) à la surface du béton.

Si l’on décèle des infiltrations d’eau ou des problèmes d’humidité qui ne peuvent être réglés par l’intérieur, on devra alors procéder aux correctifs par l’extérieur. Le cas échéant, cela pourra même être l’occasion idéale d’effectuer les travaux d’isolation par l’extérieur.

Isoler par l'intérieur

Pour l’isolation d’un mur de fondation par l’intérieur, l’usage d’un isolant résistant à l’humidité est fortement recommandé. L’isolant rigide en polystyrène de type 3 ou 4 est l’exemple de matériau le plus couramment utilisé à cette fin. Comme il s’agit d’un matériau combustible, il est toutefois important de le recouvrir d’un pare-feu afin de respecter le niveau de résistance au feu requis par le code de construction en vigueur. La laine minérale ou la laine de verre donne aussi de bons résultats à la condition d’être protégée par une membrane hydrofuge.

La résistance thermique totale d’un mur de fondation devrait se situer autour de RSI 3,0 (R-17) pour l’assemblage complet. Plusieurs techniques et combinaisons de matériaux peuvent permettre d’atteindre ce niveau d’isolation. L’utilisation d’un isolant rigide en polystyrène extrudé d’une épaisseur de 76 mm (3 po), ou encore l’utilisation d’un polystyrène de type 3 ou 4 d’une épaisseur d’au moins 25 mm (1 po) combiné à une laine minérale en natte de 89 mm (3½ po) d’épaisseur (laine R-12), installée à l’intérieur de colombage en deux-par-quatre (5 sur 10 cm), constituent deux des techniques les plus couramment employées afin d’atteindre cet objectif.

Isoler par l'extérieur

Lorsque la réfection du drainage de périmètre s’impose, il peut être avantageux d’isoler la fondation par l’extérieur. Rappelons que les fondations de pierre et les fondations en blocs de béton doivent être isolées par l’extérieur. De plus, l’isolation par l’extérieur permet de bénéficier de l’effet de masse thermique du béton, ce qui devrait procurer un meilleur équilibre de la température intérieure.

Après l’excavation des fondations jusqu’à l’empattement, il est suggéré d’utiliser un isolant rigide en polystyrène de type 4, d’une épaisseur minimale de 76 mm (3 po) sur toute la hauteur du mur. Il est nécessaire de protéger l’isolant des rayons du soleil. L’utilisation d’une membrane hydrofuge et un remblai granulaire de première qualité assureront des fondations sèches.

Haut de page

Comment isoler un toit?

La technique applicable pour l’isolation d’un toit varie largement en fonction de la configuration et du type de toiture en présence. Le document suivant présente quelques conseils pratiques applicables à l’isolation d’un toit avec comble accessible, d’un toit plat ou encore d’un toit cathédrale :

Ecomobile.gouv.qc.ca

Consultez l'offre complète en efficacité énergétique au Québec

Posez vos questions